Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/06/2016

Dialogue

Comme chaque mois de juin, vient le temps de l'évaluation des étudiants du Master Développement des Ressources Humaines de la Sorbonne. Malgré l'incompréhension (mais il sait faire confiance) de Jean-Emmanuel Ray sur le fait que les étudiants aient accès à toutes les ressources qu'ils souhaitent pendant l'examen, il était cette année possible de faire appel à une éventuelle assistance en ligne. Les étudiants avaient donc à disposition la grande bibliothèque universelle de l'internet, leur tuteur, leur réseau professionnel...ou les autres étudiants. Ce ne sont pas les ressources qui m'importent mais ce que les étudiants en font. Il est facile de répéter, après Montaigne, que l'on préfère des têtes bien faites à des têtes bien pleines (ce qui n'a d'ailleurs jamais voulu dire que l'on souhaitait des têtes vides). Encore faut-il en tirer les conséquences. 

IMG_0079.jpg

Cette année, le fil conducteur de l'évaluation était le dialogue : comment la fonction formation est-elle capable de sortir de ses préoccupations propres (grosso modo : la production) pour se mettre au service de l'organisation et de ses membres. Autrement dit, comment traduire concrètement que la formation ne trouve pas sa finalité en elle même mais dans les objectifs qu'elle permet d'atteindre. Pour alimenter cette réflexion, quatre questions portant sur les liens entre formation et performance, formation et qualité, formation et rémunération et formation et politique RH. Et comme d'habitude parmi les questions, un sujet qui n'a jamais été abordé directement en cours d'année : le lien entre formation et rémunération. Autrement dit, voici un examen qui aborde des sujets non traités en  cours et qui permet le libre accès à toutes les ressources. Manifestement on est loin de l'Education nationale. Et bien pas tant que ça puisqu'on est à la Sorbonne. Si le coeur vous en dit, vous avez deux heures. 

MASTER DRH – UNIVERSITE PARIS PANTHEON SORBONNE.pdf

Commentaires

Excellent sujet ! surtout la question 2 concernant l'évaluation.
En charge de la coordination et du cambouis de la démarche qualité régionale Certif Languedoc Roussillon Midi Pyrénées (oui ! oui ! on y est :thumbsup:) je peux témoigner que non seulement l'évaluation est peu pratiquée, voire confondue avec la mesure de la satisfaction, mais quand elle est faite elle est peu exploitée. Donc si les futurs responsables formation sont un peu formés à recueillir ce qui ressemble à une évaluation et à en faire des bilans... ben, ... ce sera bien ;-) d'autant que la chaine n'est pas très difficile à retenir (avec ou sans documents) objectifs originels = > formation (quel qu'elle soit) => objectifs d'arrivée conformes. Des fois les surprises sont dans les arrivées qui sont conformes à .... d'autres objectifs non définis et du coup ça éclaire ceux du départ, ce n’étaient peut être pas les bons? ou alors pas bien définis?...
En bref, l'évaluation ça permet d'identifier la valeur des acquis en lien avec les attentes, mais ce n'est pas parce qu'ils ne seront pas conformes que leurs valeurs seront nulles, c'est juste que les objectifs de départ ne seront pas atteints; indépendamment de la chaleur du café ou du comportement du formateur.
Alors si on pouvait avoir des formateurs formés à l'évaluation, déconnectés des modèles "éduc-nat", même si c'est à la Sorbonne, on avancerait dans l'andragogie ;-)

Écrit par : kristine | 13/06/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire